Tel: +224 625 25 33 27 / dgfer@fer.gov.gn / Lundi -Vendredi 8:00 - 17:00

Ouagadougou abrite la 11ème Réunion GFAO de L’AFERA : La problématique de la consolidation des acquis des Fonds d’Entretien Routier au cœur des débats

Du 18 au 21 septembre 2019, les 12 pays membres du Groupe Focal Afrique de l’Ouest (GFAO) de l’Association des Fonds d’Entretien Routier Africains (AFERA) sont en réuni à l’hôtel Laïco Ouaga 2000 dans la capitale Burkinabé autour du thème :  » La problématique de la consolidation  des acquis des Fonds d’Entretien Routier du GFAO ». A l’issue des travaux, l’institution hôte de l’événement, le Fonds Spécial Routier du Burkina (FSR – R) espère trouver des canaux efficaces pour la mobilisation des fonds pouvant servir à l’entretien du réseau routier national.

Dans le souci de permettre une intégration africaine et sous régionale pour des échanges d’expériences, de diffusion des bonnes pratiques et de partage de connaissances en matière d’entretien routier, une association de 34 pays dénommée Association des Fonds d’ Entretien Routier Africain (AFERA) a été créée en 2003 au Gabon.

Cette association qui a son siège à Yaoundé au Cameroun s’est subdivisée en quatre groupes focaux régionaux, à savoir les Groupes Focaux d’Afrique Centrale, d’Afrique Australe, d’Afrique de l’Est et d’Afrique de l’Ouest. C’est dans cette optique que le Groupe Focal de l’Afrique de l’Ouest (GFAO) pour la onzième fois après la 10è réunion de Lomé du 25 au 27 septembre 2018, se retrouve à Ouagadougou pour relever le défi du financement de l’entretien routier dans sa zone.

Le Directeur  Général du FSR – B, M. Adama OUEDRAOGO, a dans son mot bienvenu montré l’important rôle que jouent le GFAO  et l’AFERA dans l’entretien des routes dans chaque pays membre tout en rappelant que cette 11è réunion se penchera sur la problématique de la consolidation des acquis des fonds d’entretien routier. Il a énuméré les différents points de discutions inscrits au programme et qui tournent autour des défis relatifs aux actions intégrées pour la durabilité routière par la mise en place d’une facilité régionale de financement de l’entretien routier en Afrique de l’Ouest, aux avantages et inconvénients du recours au financement par emprunt de l’entretien routier, à la pérennisation et gouvernance des FER. Au Burkina Faso, les ressources d’entretien routier se reposent essentiellement sur deux choses seulement : les taxes sur les produits pétroliers (50 %) et les péages, a-t-il renchéri.

Selon Monsieur Souleymane Traoré, président  de l’AFERA et représentant de la présidente du GFAO, bien  que jeune, l’AFERA compte aujourd’hui 34 pays membres, soit près de 2/3 des 54 pays que compte le continent africain, ce qui justifie le bien-fondé de cette association.

Pour lui, l’intégration  Africaine passera obligatoirement par une intégration sous régionale. C’est pourquoi dit-il, le GFAO  s’est fixé comme objectifs premiers, l’adhésion des quinze (15) pays de la communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest  (CEDEAO), voire de toute l’Afrique ces préoccupations ne sont pas perdues de vue lors des travaux de Lomé, l’objectif du groupe qui est d’assurer  » la liaison de toutes les capitales de l’Afrique de l’Ouest par un réseau routier bien entretenu «  sera sans doute une réalité.

Ouvrant officiellement cette rencontre de GFAO de Ouagadougou, le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, représentant de Monsieur le ministre des Infrastructures du Burkina, M. Dieudonné BONANET a fait savoir dans son discours  que l’intégration de l’économie exige de tous, ouverture, accessibilité et compétitivité afin de faciliter la libre circulation et les échanges mutuellement avantageux.

Il a par ailleurs invité les participants à se renforcer  davantage afin de donner plus d’espoirs aux millions de populations africaines qui ne peuvent pas encore fréquenter les centres de santé, les salles de classes ou accéder aux nouvelles opportunités de malgré les grandes potentialités agricoles, pastorales, minières et éco touristiques du continent.

Tout compte fait, les délégués des douze pays membre du GFAO que sont le Mali, le Niger, le Ghana, le Benin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Sénégal, la Serra-Leone, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Togo et le Libéral restent déterminés pour des résolutions probantes.

Les objectifs de la réunion de Ouagadougou sont principalement le renforcement des échanges entre les pays membres, l’identification de la problématique du financement de l’entretien routier et le mécanisme de la durabilité ainsi que la qualité des travaux, la signature du règlement intérieur, la présentation de la Charte, adoption du Plan d’action de 9e et 10e réunions du GFAO ainsi que la désignation du pays hôte pour la prochaine rencontre.

Les Images

 

Laissez un commentaire





Visit Us